Le Samoyède

Élégant et dynamique, le Samoyède se distingue par un air constamment jovial. Une particularité physique des commissures des ses babines qui lui attribue un large sourire et illustre parfaitement son enthousiasme quotidien. C’est un chien actif et amical qui convient aussi bien aux maîtres sportifs qu’aux familles énergiques. Robuste et volontaire, il est donc un compagnon idéal pour profiter de nombreuses activités en extérieur et de jeux stimulants en intérieur. 

  • poil.svg
    Type de poil
    Long
  • origine.svg
    Origine
    Sibérie
  • animal.svg
    Gabarit
    Moyen
  • poid.svg
    Poids moyen
    Femelle: 18kg
    Male: 25kg
  • taille.svg
    Taile moyenne
    Femelle: 50cm
    Male: 55cm
fci.svg
FCI

Il est rattaché au Groupe 5 qui rassemble les races des Chiens de type Spitz et de type primitif.

Historique

Originaire du nord de la Sibérie, le Samoyède est un chien primitif qui doit son nom à la tribu locale qui vivait dans cette région de la Russie. Le développement de la race n’a, par ailleurs, jamais impliqué de croisements avec d’autres canidés. Une origine ancienne et préservée qui lui confère encore aujourd’hui une résistance exceptionnelle aux froids extrêmes. En effet, le Samoyède était alors utilisé pour ses qualités de chien de traîneau et de gardien de troupeaux, mais aussi pour la chasse à l’ours. D’un naturel courageux et volontaire, il représentait alors un compagnon indispensable pour les tribus nomades.  

C’est le zoologiste britannique Ernest Kilburn qui rapporte les premiers spécimens en Angleterre en 1880, afin de préparer des expéditions au Pôle Nord. Une femelle Samoyède prénommée “Etah” est d’ailleurs entrée dans l’Histoire en prenant la tête du traîneau lors de la première expédition au Pôle Sud, menée par Roald Amundsen en 1909. Charmés par ce chien endurant et attachant à la fourrure blanche, les Anglais développent la race pour en faire le Samoyède que nous connaissons aujourd’hui. Si le premier standard britannique est rédigé la même année, en 1909, il faut attendre 1959 pour que la race soit officiellement reconnue par la Fédération Cynophile Internationale.  

Description physique

La silhouette harmonieuse du Samoyède évoque aussi bien la robustesse que la grâce et l’agilité. C’est un chien de taille moyenne dont l’espérance de vie varie généralement de 10 à 12 ans. Les spécimens mâles peuvent peser de 20 à 30 kilos et mesurent entre 53 cm et 57 cm. Les femelles, plus petites, ont une hauteur au garrot comprise entre 48 cm et 53 cm pour un poids de 15 à 22 kilos.  

Chien d’origine arctique, le Samoyède possède un pelage long et dense avec une collerette autour du cou et des épaules. Les seules robes admises par le standard de la race sont entièrement blanches, ou blanches et sables. Ses oreilles, quant à elles, sont de formes triangulaires et dressées. Enfin, ses yeux foncés et en amande renforcent l’expression souriante du Samoyède.  

Caractère

  • Affectueux  star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Protecteur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Indépendant star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Joueur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5
  • Calme star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Sociable star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5

Vif et énergique, le Samoyède est également un chien au caractère doux et affectueux qui peut très bien s’entendre avec les enfants, vers lesquels il cherche naturellement le contact. Il prend, par ailleurs, un réel plaisir à satisfaire son maître au travers d’exercices stimulants. Avec un tempérament joueur et jovial, il a besoin de rester éveillé avec des activités physiques comme le cani-cross et l’agility, mais aussi des jeux de réflexion tels que le pistage ou l’obéissance.  

Relativement indépendant, le Samoyède s’approprie pleinement son territoire. Il apprécie cependant chaque interaction et caresse de la part de son maître. Une compagnie essentielle à ses yeux qui a tendance à devenir source d’anxiété lors de séjours en chenil ou d’absences prolongées. Il est donc important de trouver un équilibre en l’habituant à certains moments de solitude dès les premiers mois.  

Sociable et toujours prêt à s’amuser, le Samoyède n’est pas un chien de garde et pourra difficilement être éduqué en ce sens. En effet, la venue d’un étranger sera avant tout la possibilité d’un échange et d’un jeu pour ce chien amical.  

Régime alimentaire

Le Samoyède fait partie des races ayant une certaine propension à prendre du poids facilement. Sa fourrure à poils longs ne permet d’ailleurs pas toujours d’observer rapidement un embonpoint. Si les activités proposées jouent un rôle essentiel pour lutter contre l’obésité canine, la qualité de l’alimentation est tout aussi importante. Il est donc recommandé de privilégier des croquettes contenant un apport protéique de qualité et des nutriments indispensables à son métabolisme. Chien actif et gourmand, le Samoyède bénéficie alors d’une alimentation saine et appétente pour s’épanouir au quotidien.  

Dans le cadre d’une éducation positive, la quantité de friandises offertes en récompenses doit donc être prise en compte dans la ration journalière. Les bois de cerf peuvent d’ailleurs représenter une solution peu calorique et bénéfique lors des absences du maître. En effet, avec un effort de mastication prolongé, le chien canalise son énergie et s’apaise de lui-même. Enfin, des compléments alimentaires adaptés sont l’occasion de prendre soin de l’animal avec notamment l’ajout quotidien de krill déshydraté dans la gamelle, pour l’entretien de la peau et du pelage. IMPORTANT : Le chien doit toujours disposer d’une gamelle d’eau fraîche et accessible. 

Environnement

Le Samoyède peut vivre en maison comme en appartement, à condition de lui proposer l’activité quotidienne nécessaire à son épanouissement. Des longues balades et des exercices de sports canins sont donc à prévoir fréquemment afin d’offrir un équilibre optimal au chien. Cani-VTT, formation de sauvetage, agility, etc, quelles que soient les affinités du maître et du chien, le Samoyède possède l’endurance suffisante à des activités variées.

Au domicile, il est important d’instaurer des moments de calme où le chien apprend à se reposer et maîtriser son énergie débordante. Le foyer est également l’occasion de jeux moins expansifs qui stimulent, cette fois-ci, intellectuellement le Samoyède. Un aspect essentiel à son bien-être, qui peut se traduire par des sessions de cache-cache avec des jouets, l’apprentissage de nouveaux tours, ou encore des jeux interactifs nécessitant la concentration du chien.

Conseil education

Le Samoyède est volontaire et apprécie la découverte d’exercices. Si l’apprentissage des ordres peut donc apparaître rapide, l’éducation doit être rigoureuse afin de canaliser l’énergie de ce chien actif et parfois têtu. Une méthode douce mais ferme, avec un renforcement positif et des activités adaptées qui participent à créer une relation équilibrée entre le chien et le maître.  

Par ailleurs, le Samoyède a une tendance à aboyer plus importante que certaines autres races. Afin de ne pas subir cette caractéristique au quotidien, il est nécessaire d’encadrer cette capacité avec une éducation précise. Le maître apprend ainsi à limiter les aboiements à certains événements particuliers, mais surtout à l’arrêter sur un simple ordre lorsque cela s’avère nécessaire.  

Enfin, le naturel indépendant du Samoyède doit pousser le maître à réaliser une bonne sociabilisation du chiot dès les premiers mois de son arrivée. La découverte de diverses races, ainsi que d’environnements variés, est indispensable pour éveiller correctement le chien et stabiliser son caractère à l’âge adulte. Des rencontres au parc à chien et des balades communes sont alors l’occasion de sensibiliser le chien à différentes interactions.  

Le mot du vétérinaire

Robuste et résistant, le Samoyède a gardé les qualités de sa lignée primitive et reste relativement épargné par les maladies et les pathologies héréditaires. Cependant, comme tous les chiens de son gabarit, un risque de dysplasie des hanches peut exister. Il est donc important de veiller au sérieux de l’élevage choisi et de demander les dépistages réalisés.