Le Malinois

Longtemps cantonné à des lignées de travail, le Berger Belge Malinois, communément appelé le Malinois, ne semblait pas disposé au succès populaire qu’il connaît depuis plusieurs décennies. Un intérêt grandissant des Français pour ce chien affectueux aux qualités singulières, qui ne se dément pas au fil des ans.

  • poil.svg
    Type de poil
    Court
  • origine.svg
    Origine
    Belgique
  • animal.svg
    Gabarit
    Grand
  • poid.svg
    Poids moyen
    Femelle: 23kg
    Male: 28kg
  • taille.svg
    Taile moyenne
    Femelle: 58cm
    Male: 62cm
fci.svg
FCI

Il est rattaché au Groupe 1, Chiens de Berger et de Bouvier, qui réunit des chiens de travail, sélectionnés pour leur utilité aux côtés de l'homme.

Historique

Le Malinois est l’une des quatre variétés des Bergers Belges avec le Groenendael, le Tervueren et le Laekenois. L’appellation de cette race reste relativement récente puisque les chiens de bergers Belges présentaient encore de grandes disparités physiques jusqu’à la fin du XIXème siècle. 

En 1892, le professeur d’école vétérinaire, Adolphe Reul, rédige le premier standard de la race avec quatre descriptifs différenciés, afin d’inciter une sélection qui permettrait de clarifier le patrimoine génétique des Bergers Belges. Si en 1901, la race est officiellement reconnue par les organismes canins de référence compétents, il faut attendre encore huit années pour que la variété du Malinois et ses spécificités soient distinguées. 

Son nom fait alors référence au lieu de ses premiers élevages, la région de Malines en Belgique.  Ses aptitudes exceptionnelles d’endurance, d’agilité et d’apprentissage en feront un chien soldat durant la Première Guerre mondiale, encore utilisé aujourd’hui dans de nombreuses missions de sauvetage et de patrouille au sein de l’armée, de la police, ainsi que des pôles de secourisme. Le Malinois trouve cependant tout aussi bien sa place auprès des familles et des particuliers, qui profitent alors d’un chien de garde attachant et particulièrement vif.

Description physique

Chien rustique de par sa résistance aux variations de températures, le Malinois présente des proportions harmonieuses ainsi qu’une musculature sèche qui lui confèrent une image d’élégance et de puissance. Si le mâle peut mesurer de 60 à 66 cm au garrot et pèse entre 25 et 30 kilos, la femelle, quant à elle, mesure de 56 à 60 cm pour un poids compris entre 20 et 25 kilos. 

Le Malinois est un chien à poil court avec une robe généralement fauve, qui peut toutefois apparaître plus charbonnée sur certains spécimens. L’aspect relativement uniforme de son pelage est caractérisée par un masque noir plus ou moins étendu, qui représente le signe le plus distinctif de cette variété des Bergers Belges. Ses oreilles pointues et son regard vif en font un chien réactif et attentif, à la silhouette élancée. 

Caractère

  • Affectueux  star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Protecteur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5
  • Indépendant star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Joueur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Calme star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Sociable star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5

Le Malinois fait partie des chiens de travail sélectionnés pour leur utilité au côté de l’Homme. Si les nombreux exploits de la race peuvent le présenter comme un chien des plus compétitifs, le Malinois est avant tout attaché à son maître qu’il n’hésitera pas à défendre. Particulièrement attentif à son environnement, le moindre geste ou clin d'œil est l’occasion d’entretenir une complicité profonde et affectueuse avec l’animal. 

S’il peut se montrer agressif envers des intrus et des inconnus, son caractère joueur en fait un compagnon inlassable qui saura également évoluer avec les enfants et se montrer patient. Un équilibre sociable qui se travaille par une éducation positive et un environnement adapté à la découverte dans les premiers mois du chiot. 

Véritable chien de travail, le Malinois est la star des podiums de toutes les disciplines (agility, mordant, obéissance, etc.). Sa réactivité aux ordres et sa polyvalence lui permettent une aptitude sur tous les exercices. Attention toutefois à investir les bonnes méthodes et à ne pas élever le ton ou opter pour une éducation brutale qui rendrait le chien peureux ou agressif. En effet, si les Malinois sont robustes et puissants, ils restent néanmoins sensibles aux émotions communiquées par le maître. 

Régime alimentaire

Si l’alimentation du Malinois doit être adaptée à l’âge, à la taille, ainsi qu’au poids du chien, elle doit également tenir compte de son caractère actif et des besoins inhérents à celui-ci. Un apport protéique de qualité permet de fournir l’énergie nécessaire à ces Bergers sportifs et à prendre soin de leur musculature comme de leur métabolisme. Le régime alimentaire du chien est un critère essentiel qui participe aux bonnes conditions de vie de l’animal et à son bien-être au quotidien. 

Au-delà du choix des croquettes, les friandises naturelles impliquant une forte mastication telles que les bois de cerf ou les cornes de buffle représentent une activité intéressante pour les Malinois qui canalisent ainsi leur énergie de manière saine. Enfin l’huile de saumon apporte de nombreux nutriments avec un effet visible sur le pelage et l’appétit de l’animal. 

IMPORTANT : Le chien doit toujours disposer d’une gamelle d’eau fraîche et accessible. 

Environnement

Chien actif par excellence, le Malinois est un chien de compagnie qu’il est nécessaire de dépenser régulièrement avec des exercices adaptés. S’il suit un rythme qui correspond à ses besoins, le Malinois peut s’adapter à tous les environnements, appartements comme maisons. Très attaché à son maître, il aura plaisir à suivre ce dernier dans la plupart de ses activités ou à rester simplement auprès de lui durant les temps de repos.

Le Malinois est donc tout à fait compatible avec une vie citadine, à condition de veiller à lui apporter les occasions nécessaires à son équilibre au quotidien telles que de longues promenades, l’apprentissage de nouveaux exercices, des sessions de canicross ou de cani VTT, etc.

Conseil education

Curieux de son environnement et attaché aux différentes interactions avec son maître, le Malinois possède de grandes facultés d’apprentissage avec une rapidité de mémorisation et d’exécution importante. Il présente toutefois un caractère fort qu’il sera nécessaire de canaliser dans le cadre d’une éducation positive et d’une rigueur constante dans les règles établies. 

Si le Berger Belge Malinois requiert des activités physiques régulières, une stimulation intellectuelle est également indispensable à son épanouissement. Les jeux de pistage, les nouveaux tours et les exercices de concentration sont autant d’entraînements recommandés à son équilibre. 

Enfin, comme tout chien de type berger, le Malinois est particulièrement attaché à son maître et présente à ce titre un instinct de protection et de garde fort. Une qualité qu’il convient de ne pas renforcer excessivement par un manque de sociabilisation. Méfiant, le chien aura alors tendance à se montrer plus facilement agressif envers ses congénères et les inconnus. Les rencontres de différentes races, différents environnements, et différentes personnes dans les premiers mois du chiot permettent un adulte sociable et plus calme. 

Le mot du vétérinaire

Compagnon actif par excellence, le Malinois est un chien résistant qui ne demande que peu d’entretien. Comme la plupart des chiens moyens à grands, le risque de dysplasie des hanches existe toutefois. Il est donc recommandé de consulter rapidement en cas de boiterie persistante chez le chien.