Le Husky

Le Husky Sibérien, plus communément appelé Husky, est un chien élégant et particulièrement actif. Connu pour ses aptitudes de chien de traîneau, il est également un compagnon fidèle et joueur qui saura faire le bonheur des maîtres sportifs comme des familles dynamiques. Un aventurier affectueux capable de suivre son maître dans toutes sortes d'activités pour une réelle complicité. 

  • poil.svg
    Type de poil
    Mi-long
  • origine.svg
    Origine
    Sibérie
  • animal.svg
    Gabarit
    Grand
  • poid.svg
    Poids moyen
    Femelle: 19kg
    Male: 25kg
  • taille.svg
    Taille moyenne
    Femelle: 53cm
    Male: 56cm
fci.svg
FCI

Il est rattaché au Groupe 5 qui rassemble les Chiens de Spitz ainsi que les races de type primitives.

Historique

D’après la légende du peuple paléo-sibérien des Tchouktches, le Husky est né de l’amour d’un loup et de la lune qui se rejoignirent une nuit. Le Siberian Husky en a gardé l’apparence du loup mais aussi une queue en forme de croissant de lune distinctive. Pour cette ethnie russe, cette union fantastique explique que les Huskies et les loups hurlent les soirs de pleine lune pour appeler cette dernière et l’inviter à les rejoindre à nouveau.  

Si l’origine de la race se trouve assurément en Sibérie, où les Tchouktches ont développé ce chien spécifiquement pour tirer les traîneaux, chasser, et jouer avec les enfants, la première trace officielle remonte à 1909 en Alaska. Un groupe de Huskies avait été amené pour participer aux courses du “All Alaska Sweepstake”, où leurs qualités hors normes ont rapidement été remarquées. Les Huskies se sont également fait connaître en constituant des relais d’attelages essentiels à la survie de certaines populations au cours de l’hiver 1925.  

L’American Kennel Club a d’ailleurs reconnu la race en 1930. Si la Fédération Cynophile Internationale en fait tout autant en 1966, il faut attendre le début des années 1970 pour voir apparaître le Husky en France, avec une inscription officielle au LOF en 1973. Il existe aujourd’hui plusieurs élevages de la race dans le pays, et ses compétences physiques et intellectuelles continuent de fasciner aussi bien les mushers professionnels que les particuliers passionnés.  

Description physique

Le Husky a conservé de nombreuses caractéristiques proches du loup mais reste néanmoins un chien de taille moyenne. Sa silhouette souple et robuste lui confère une réelle élégance naturelle. La femelle peut peser de 16 à 23 kilos et mesure entre 50 cm et 56 cm. Le mâle, un peu plus grand, pèse entre 20 et 30 kilos et peut mesurer de 53 cm à 60 cm. L’espérance de vie du Husky est généralement de 12 à 15 ans.  

Caractéristiques de ses origines nordiques, les oreilles dressées et la queue en brosse du Husky participent à son air vif et attentif. C’est un chien à poil long qu’il convient d’entretenir avec un brossage régulier. La robe du pelage, quant à elle, peut revêtir des couleurs variées (noir, blanc, gris, sable, etc.) puisqu’elles sont toutes admises par le standard de la race. Les Huskies bicolores se singularisent avec des marques spécifiques au niveau de la tête. De plus, le Husky fait partie des quelques races dont on peut observer des individus avec les yeux vairons (une couleur d’iris distincte sur chaque œil). Sous sa fourrure, le Husky présente un corps robuste et musclé, preuves de son endurance et de sa puissance.  

Caractère

  • Affectueux  star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Protecteur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Indépendant star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5
  • Joueur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Calme star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Sociable star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5

Hyperactif, le Husky sait également être doux et docile. Une intelligence vive qui lui permet de s’adapter avec pertinence à chaque situation. Ce chien atypique se montre donc particulièrement sociable avec ses congénères, mais aussi les enfants ou les inconnus. Il s’avère d’ailleurs très fidèle à son maître sans être possessif envers lui. S’il est également indépendant, ses instincts de chien de meute priment et il supporte mal les longues périodes de solitude.  

Le Husky est cependant capable de fuguer pousser par sa curiosité ou son envie d’espace. Bien qu’il revienne généralement de lui-même à son foyer, ce comportement aventurier peut être source de stress ou de complications pour le maître. L’environnement doit donc être maîtrisé lorsque le chien est lâché et un travail d’éducation est à entreprendre dès les premiers mois du chiot pour limiter ces balades solitaires et les risques qu’elles peuvent représenter.

Enfin, le Husky est avant tout un grand sportif. Plein de vitalité et dynamique, il a besoin d’un défoulement physique quotidien, mais aussi d’activités stimulantes avec son maître pour s’épanouir. Il est donc un compagnon idéal et amical pour les longues randonnées ou les courses en trail, qui s’ennuiera toutefois rapidement si le rythme proposé n’est pas suffisant à son équilibre.

Régime alimentaire

Malgré son activité, le Husky a généralement un petit appétit. En effet, son métabolisme nécessite moins d’apports pour fonctionner par rapport à des gabarits similaires. De plus, le Husky gère très bien sa ration et est capable de la diminuer de moitié lors d’un moment de récupération après l’effort ou à l’occasion de fortes chaleurs. Les croquettes choisies doivent cependant lui apporter les protéines et les nutriments nécessaires à sa vie d’athlète. La composition doit également être faible en amidon, puisque le Husky digère relativement ce dernier.  

Durant les absences inévitables du maître des friandises adaptées peuvent permettre de canaliser l’énergie du chien et de l’apaiser. C’est le cas des bois de cerf notamment qui demandent un long effort de mastication. Le Husky vit alors ce moment de solitude et participe à sa bonne hygiène dentaire avec un bois appétent et naturel. IMPORTANT : Le chien doit toujours disposer d’une gamelle d’eau fraîche et accessible. 

Environnement

Si le Husky Sibérien est capable de s’adapter à tous les modes de vie, sous réserve de lui offrir l’attention nécessaire avec des activités adaptées à son caractère actif, ses qualités de chien de meute ne le prédisposent pas à la vie en ville. Le Husky ne supportera d’ailleurs pas de vivre seul quand les membres de la famille seront absents, au travail ou à l’école. Son besoin d’exercice impose donc généralement un environnement près de grands espaces verts afin de lui garantir la dose de sport nécessaire au quotidien.

Ses instincts de chasseur atavique lui font voir les petits animaux (volailles, etc.) comme des proies intéressantes. En campagne, le Husky aura donc du mal à réfréner ce penchant et ne doit pas être laissé détaché sans une certaine maîtrise de l’environnement qui l’entoure. Pour la même raison et tendance à fuguer, le jardin mis à sa disposition doit être convenablement clôturé.

Conseil education

En tant que chien indépendant et intelligent, il est essentiel de mettre très tôt en place une relation de confiance saine avec une éducation positive et bienveillante. Un dressage inutilement strict ou punitif aura tendance à donner un chien difficilement contrôlable et augmentera le nombre de fugues. Si les interactions entre le maître et le chien se fondent sur le respect et la cohérence, l’attachement du Husky est sans failles et la relation équilibrée.

Afin de répondre aux besoins de dépense importants du Husky et le stimuler régulièrement, le maître peut s’orienter sur des activités qui lui permettent de combiner exercice et éducation tels que l’agility. Concentré et endurant, le chien profite alors d’une pratique complète et motivante. Le canicross ou le cani-VTT peuvent également être des activités appréciées et partagées pleinement avec le maître.  

Dans le cas d’un Husky destructeur, il est essentiel de se remettre en question et de réaménager son emploi du temps pour répondre davantage aux besoins du chien. En effet, la destruction de meubles ou de murs est toujours le signe d’un animal qui ne trouve pas son équilibre et s’ennuie trop souvent. La bonne réaction est alors de s’intéresser à une nouvelle activité qui peut s’avérer plus adaptée, ou de dégager davantage de temps au quotidien pour rétablir une stabilité plus harmonieuse pour le Husky.  

Le mot du vétérinaire

Le Husky Sibérien est un chien rustique qui reste relativement épargné par les maladies fréquentes. La dysplasie des hanches qui touche généralement les races de son gabarit reste ainsi peu observée sur les Huskies. Quelques rares cas de cataracte juvénile ont également été notés. Bien qu’il s’agisse d’un chien robuste, il convient donc de rester vigilant et de contacter son vétérinaire en cas de comportement anormal.