Le Labrador

Avec une allure robuste et un regard amical, le Labrador Retriever, communément appelé Labrador, a su conquérir le cœur de nombreuses familles et particuliers au fil des années. Partenaire de jeu idéal, il s’entend aussi bien avec les enfants que ses congénères, et s’illustre dans certaines disciplines sportives. Des qualités multiples pour un partenaire doux et attentif avec son entourage. 

  • poil.svg
    Type de poil
    Court
  • origine.svg
    Origine
    Canada
  • animal.svg
    Gabarit
    Grand
  • poid.svg
    Poids moyen
    Femelle: 30kg
    Male: 34kg
  • taille.svg
    Taile moyenne
    Femelle: 54cm
    Male: 57cm
fci.svg
FCI

Il est rattaché au Groupe 8 qui rassemble les Chiens rapporteurs de gibier, les Chiens leveurs de gibier, ainsi que les Chiens d’eau.

Historique

Le Labrador trouve le début de son origine sur l’île canadienne de Terre-Neuve dont la capitale se nomme Saint John. Au XVIIIème siècle, le chien de Saint-John s’illustre auprès des marins pêcheurs pour lesquels il part à la recherche des poissons passés par-dessus bord. Un compagnon indispensable qui fait déjà preuve d’une grande aisance dans l’eau.  

Dès 1814, c’est par le biais du milieu marin que le chien de Saint-John arrive en Angleterre. Porté par son instinct à tout rapporter, ce dernier est rapidement remarqué par les aristocrates anglais pour ses qualités spécifiques. Le “chien de Terre Neuve” fait alors l’objet d’une sélection rigoureuse à partir de l’année 1822 et de quelques croisements avec des chiens de chasse, afin de développer au mieux ses capacités de rapporteur de gibier. Il est surnommé par la suite Labrador du Comte de Malmesbury.  

Le standard de la race est fixé au début du XXème siècle mais ne sera reconnu qu’en 1954 par la Fédération Cynophile Internationale. Il arrive cependant en France bien avant cette date, en 1896, et rencontre le même succès auprès des chasseurs et des marins du pays avant de se populariser auprès des familles. Le Labrador Retriever (en angl. : rapporteur) est aujourd’hui l’une des races les plus répandues à travers le monde. Un succès intact qui rend hommage à ces qualités de rapporteur, mais aussi à son tempérament doux et calme.  

Description physique

Avec une silhouette presque carrée et des muscles imposants, le Labrador donne immédiatement une impression de robustesse et de puissance. Un corps massif qui lui confère une certaine allure et une prestance. Si le mâle peut peser de 30 à 35 kilos et mesure entre 54 cm et 61 cm, la femelle, quant à elle, peut mesurer de 52 cm à 56 cm pour un poids compris entre 28 et 33 kilos. L’espérance de vie est généralement de 10 à 12 ans.  

Le poil court et épais du Labrador lui permet une grande résistance aux intempéries et ne nécessite que peu d’entretien au quotidien. De couleur unie, sa robe est uniquement sable, noire, ou chocolat, et ne doit présenter aucune tâche pour répondre aux standards de la race. Ses oreilles tombantes et ses grands yeux expressifs renforcent son côté sympathique et jovial.  

Caractère

  • Affectueux  star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5
  • Protecteur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Indépendant star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Joueur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5
  • Calme star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Sociable star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.png 5/5

S’il est parfois employé pour des travaux spécifiques, c’est bien son caractère unique qui a fait la renommée du Labrador auprès des particuliers. Dévoué, intelligent, et enjoué, le descendant du Chien de Saint-John est un compagnon rêvé qui cherche indéfectiblement à satisfaire son maître. Ces qualités en font un chien facile à vivre au quotidien et un ami doux et patient avec les enfants.  

Très agile et sportif, le Labrador dispose d’un excellent nez et d’une grande mémoire visuelle. S’il peut accompagner des parties de chasse, ses aptitudes lui permettent également de s’épanouir dans de nombreuses activités telles que le pistage, l’obéissance, l’agility, ou encore le sauvetage en eau, où son amour pour le milieu aquatique trouve toute sa place. 

Fidèle à son maître et sociable, le Labrador est également très joueur. Ses instincts de rapporteur l’orientent inévitablement vers les jeux de balles ou de puller pour des exercices où il excelle. Son attachement au foyer et à sa famille explique, par ailleurs, une attitude protectrice à l’arrivée d’un inconnu. Peu méfiant, il va cependant rapidement vers ce dernier pour interagir avec lui.

Régime alimentaire

Les cas d’obésité sont fréquents chez le Labrador et ont de sérieuses répercussions sur leur santé et leur mobilité articulaire. Afin de garantir le bien-être du chien, et en complément d’une activité physique régulière, il est donc important de choisir minutieusement son alimentation. Des croquettes de qualité doivent constituer un apport protéique important et contenir des nutriments variés qui répondent aux besoins nutritionnels du chien.  

Une alimentation équilibrée peut aussi être l’occasion de faire des cures régulières avec des compléments alimentaires adaptés. Les risques articulaires peuvent notamment être limités par l’ajout régulier d’huile de foie de morue ou d’huile de saumon dans la gamelle. Des ingrédients naturels qui participent à la récupération des muscles et à la préservation de la mobilité articulaire. IMPORTANT : Le chien doit toujours disposer d’une gamelle d’eau fraîche et accessible. 

Environnement

Le Labrador est un chien actif qui doit pouvoir profiter de promenades quotidiennes et d’activités régulières. Si son rythme est respecté, c’est un chien calme qui pourra vivre en appartement ou en maison sans difficultés. Sociable et joueur, des sorties au parc à chien ou des sports canins seront idéales pour alterner les exercices et les dépenses physiques proposées.

Comme beaucoup d’autres races canines, le Labrador supporte mal la solitude lors des absences de son maître. Si celles-ci sont trop répétées ou longues, le chien pourra montrer un côté destructeur en mordillant divers éléments du logement. Il est important de noter qu’un chien observant un tel comportement ne l’est pas naturellement. Il communique simplement une anxiété ou un ennui trop important face à certaines situations. Il convient alors d’approfondir l’éducation avec une approche positive qui vise petit à petit à dédramatiser les départs, et réévaluer les activités proposées pour trouver un rythme plus approprié.

Conseil education

Le Labrador a une réelle volonté d’apprendre et prend plaisir à obéir à son maître. Si le chiot est souvent turbulent durant les premiers mois, il n’en reste pas moins un chien intelligent qui retient rapidement les ordres appris. Afin de canaliser son énergie, il suffit de rester rigoureux et positif dans son apprentissage, en récompensant les bonnes actions et faisant preuve d’un ton ferme pour reprendre les comportements à éviter. Les cris et les gestes violents ne permettront pas d’obtenir un adulte stable et équilibré, et n’ont donc pas lieu d’être pour une éducation réussie.  

Les instincts de rapporteur de gibier du Labrador peuvent le pousser à mâchouiller divers objets plus facilement que certaines autres races. Afin de limiter les dégâts et de canaliser positivement cette habitude innée, il est conseillé de mettre à la disposition du chien des jouets conçus pour cette action, qui le stimuleront avec un couinement ou une forme particulière et agréable. Il est aussi possible de lui offrir un bois de cerf ou une corne de buffle pour les mêmes raisons. Des friandises naturelles qui participent à l’hygiène dentaire du chien tout en focalisant ses besoins de mastication sur un objet adapté.  

Faisant preuve d’une certaine exubérance, le Labrador a besoin d’une bonne sociabilisation dès son plus jeune âge. Le contact avec ses congénères lui permet d’acquérir les différents codes sociaux entre chiens et participe à sa stabilité sociale et émotionnelle une fois adulte.  

Le mot du vétérinaire

Sympathique et dynamique, le Labrador est régulièrement touché par des problèmes articulaires ou des soucis oculaires. Outre une alimentation équilibrée et des exercices fréquents, il est donc important de veiller au sérieux de l’éleveur et de demander les différents dépistages réalisés. Des symptômes persistants doivent toutefois toujours donner lieu à une consultation vétérinaire, afin de soulager le chien dans les meilleurs délais.