Le Berger Blanc Suisse

Avec son pelage blanc immaculé, le Berger Blanc Suisse se distingue par une allure élégante et robuste. Si son origine et ses similarités physiques le poussent à être souvent comparé avec le Berger Allemand, la race a pourtant su se démarquer au fil des sélections grâce à des qualités propres à son caractère doux et sensible. Un compagnon tendre et sportif qui s’épanouit aussi bien auprès des athlètes que des familles.

  • poil.svg
    Type de poil
    Mi-long ou Long
  • origine.svg
    Origine
    Suisse
  • animal.svg
    Gabarit
    Moyen
  • poid.svg
    Poids moyen
    Femelle: 27kg
    Male: 35kg
  • taille.svg
    Taille moyenne
    Femelle: 57cm
    Male: 63cm
fci.svg
FCI

FCI : Il est rattaché au Groupe 1 qui rassemble les races de Chiens de berger et de bouvier, à l’exception des bouviers suisses.

Historique du Berger Blanc Suisse

L’origine du Berger Blanc Suisse recoupe indéniablement celle du Berger Allemand. Ce dernier fût créé à la fin du XIXème siècle en Allemagne, lorsque le capitaine Max Von Stephanitz croisa de nombreux chiens de fermes afin d’obtenir un compagnon de travail idéal et polyvalent. La race du Berger Allemand est alors officiellement reconnue et les standards établis excluent formellement la couleur blanche des robes acceptées pour son pelage. S’il n’était pas rare de voir naître un spécimen immaculé au milieu d’une portée, cette naissance restait alors le plus souvent cachée. Certains puristes prirent même la décision d’éliminer ces chiots hors standards juste après la mise à bas.

Une sélection drastique qui explique la quasi-extinction du Berger Blanc en Europe au cours du XXème siècle. Pourtant, dès les années 1910, plusieurs spécimens sont importés en Amérique du Nord et sont rapidement reconnus officiellement par les registres de l’American Kennel Club (AKC). Un nouvel attrait pour ce chien de berger qui profite dès lors d’une popularité grandissante outre-Atlantique. En Allemagne, et plus largement en Europe, il faudra attendre les années 1980 pour que la race réapparaisse grâce à des spécimens reproducteurs venus des États-Unis et du Canada.

La Suisse compte alors de nombreux éleveurs enthousiasmés qui s’efforcent de sélectionner des lignées confirmées afin de préserver les qualités et les aptitudes particulières de ce chien blanc. Lorsque la race du Berger Blanc Suisse est enfin officiellement reconnue par les institutions internationales en 2002, le pays demande alors à ce que sa paternité mentionne son origine helvétique.

Description physique du Berger Blanc Suisse

Élégant et musclé, le Berger Blanc Suisse est un chien imposant dont l’espérance de vie moyenne se situe entre 10 et 14 ans. Les mâles mesurent de 60 cm à 66 cm pour un poids compris entre 30 et 40 kilos. Les femelles, quant à elles, sont légèrement plus petites avec une taille au garrot de 55 cm à 60 cm et un poids variant de 25 à 35 kilos.

La silhouette harmonieuse de ce chien de berger est mise en valeur par un poil double immaculé pouvant être mi-long ou long. Un pelage uniforme qui souligne la pigmentation sombre de ses yeux et lui confère une expression vive et intense. Une qualité renforcée par ses oreilles attachées hautes et dressées. Enfin, il est important de noter que le Berger Blanc Suisse n’a pas hérité de la ligne de dos fuyante du Berger Allemand.

Caractère du Berger Blanc Suisse

  • Affectueux  star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Protecteur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Indépendant star_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.pngstar_empty.png 2/5
  • Joueur star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5
  • Calme star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.pngstar_empty.png 3/5
  • Sociable star_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_full.pngstar_empty.png 4/5

Le Berger Blanc Suisse se caractérise par un tempérament d’une extrême douceur. Loyal et fidèle, ce chien puissant accorde ainsi une grande importance à satisfaire son maître. Sa tendresse et sa curiosité en font d’ailleurs un animal de compagnie idéal pour les enfants, mais aussi un partenaire de jeu patient et réceptif.

Mais si cette race fait preuve d’une grande souplesse de caractère, il n’en a pas moins perdu les aptitudes de chien de travail héritées de ses lignées. Formidable chien de garde, le Berger Suisse s’illustre donc également dans diverses disciplines où ses qualités sont exploitées : chien d’avalanche, de patrouille, chien guide, pisteur anti-drogue ou explosif, chien de recherche en décombres, etc.

Intelligent et vif, son attachement à l’Homme implique une présence régulière des maîtres. En effet, le Berger Blanc supporte mal la solitude et s’épanouit principalement lorsqu’il profite d’interactions avec les membres de son foyer ou des congénères. Des marques d’affections de la part de son maître et une attention de qualité lui permettront ainsi un équilibre idéal pour évoluer dans les meilleures conditions.

Régime alimentaire du Berger Blanc Suisse

Le régime alimentaire du chien doit lui permettre de répondre à ses besoins journaliers tout en maintenant son poids de forme. La fourrure épaisse du Berger Blanc Suisse ne permet d’ailleurs pas toujours de mesurer un embonpoint naissant. Il est alors essentiel de sélectionner des croquettes de qualité dont les recettes lui garantiront un apport protéique important avec une part mineure de glucides.

Afin de renouveler l’appétit de l’animal et lui assurer une alimentation parfaitement adaptée à son mode de vie actif, il est également possible d’ajouter de l’huile de foie de morue pour chien à sa ration quotidienne. Ce complément alimentaire naturel permet une récupération optimale après l’effort pour une musculature et des articulations préservées. IMPORTANT : Le chien doit toujours disposer d’une gamelle d’eau fraîche et accessible. 

Environnement du Berger Blanc Suisse

Le Berger Blanc Suisse peut s’adapter à divers environnements, à condition qu’il puisse compter sur la présence régulière de ses maîtres et des activités correspondant à ses besoins de dépense physique. Ce chien imposant et doux peut ainsi vivre en ville comme à la campagne tant que le rythme de vie de ses maîtres ne lui impose pas une solitude trop grande au quotidien.

Si trois sorties par jour peuvent satisfaire ses besoins naturels, il est conseillé de lui proposer une plus grande balade en nature au moins une fois par semaine et de le stimuler avec des activités communes par le biais de sports canins ou de jeux adaptés.

Conseil éducation pour le Berger Blanc Suisse

Le Berger Blanc Suisse est un chien intelligent, mais aussi très sensible. S’il peut faire preuve de caractère, son maître doit rester ferme sans jamais élever le ton ou faire de gestes violents. Une éducation positive en récompensant les efforts du chien par des friandises est à privilégier afin de garantir sa bonne croissance et la stabilité de son comportement une fois adulte.

Réceptif et curieux, le Berger Blanc Suisse apprécie l’exercice et l’apprentissage de nouveaux tours. Une stimulation intellectuelle qui ne doit pas être négligée dans son éducation et qui permet au maître de renforcer un lien de complicité et de confiance à travers le jeu. Les aptitudes physiques de ce chien de berger pourront par ailleurs s’appliquer à des activités variées telles que l’agility, le canicross, le cani-VTT, le pistage, etc.

Enfin, il est conseillé d’habituer le chiot à des absences raisonnables dès ses premiers mois afin de dédramatiser le moment du départ et l’absence du maître. Dans cet objectif, des jouets distributeurs de friandises, des tapis d’occupation, ou encore des bois de cerf pourront être laissés à sa disposition. Le chien bénéficie alors de divers supports pour s’apaiser lorsqu’il est seul.

Le mot du vétérinaire sur le Berger Blanc Suisse

Comme tous les grands chiens, le Berger Blanc Suisse peut souffrir d’une dysplasie des hanches. Il est donc essentiel de choisir un éleveur reconnu et sérieux qui pourra assurer la santé de sa lignée. Par ailleurs, cette race peut également être sensible à la prise de certains médicaments en raison d’une anomalie génétique MDR1. N’hésitez pas à aborder le sujet avec votre vétérinaire dès les premières consultations du chiot afin de lui assurer des traitements adaptés tout au long de sa vie.